Poliform à l'Expo

25/08/2015

Une collaboration avec le Studio Arthur Casas pour le pavillon du Brésil

Un pavillon qui s'étend sur plus de 4.000 mètres carrés, composé d'un réseau interactif qui relie les trois premiers étages et qui permet aux visiteurs d'interagir avec l'environnement : il s'agit de l'image avec laquelle le Brésil a souhaité se présenter pour Expo Milan 2015. « Nourrir le monde avec des solutions » est le thème choisi par le pays sud-américain aujourd'hui leader mondial dans le secteur de la production agricole « en réseau » qui relie les cultivateurs, les distributeurs et les vendeurs.
Un projet du Studio Arthur Casas, en collaboration avec l'Atelier Marko Brajovic, vainqueur du concours public organisé par le Institudo de Arquitetos do Brasil (IAB), qui consacre une attention particulière à l'environnement. Non seulement l'espace est construit avec des matériaux durables et respectueuses de l'environnement mais les phases d'installation et la mise en service de la structure ont également un faible impact environnemental, tout comme son démantèlement à la fin de l'événement.
La structure se compose de deux parties : une, en plein air; où sont plantés des jardins potagers et les arbres que les visiteurs peuvent observer d'en haut grâce à un parcours accessible à travers un filet suspendu sur lequel marcher. L'autre partie, couverte, abrite un auditorium, des laboratoires et des espaces de services, dont le bar et la zone restaurant située au dernier étage de la structure.
Poliform Contract a contribué à aménager les deux zones destinées à la restauration et à la détente des visiteurs en concevant des tables en corian et des sièges en cuir pour le restaurant ainsi que les chaises et les tables basses avec dossier en métal et en corian pour le bar. Des créations personnalisées en collaboration avec le Studio Arthur Casas démontrant une fois de plus la capacité du service de fournitures pour collectivités à proposer des meubles sophistiqués conçus, non seulement pour les espaces privés, mais aussi pour les espaces publics et les lieux de divertissement.